inclusif
amis
L'illustration du haut est à porter au crédit de "wikipédia", celle du bas d'"Amazon". Les 2 sont issues de Google images.
     Bâtisseurs d'Opinion +     05 - Se faire "chinoiser" pour une question de "genre"

  * Le 31 mars, La Voix du Nord publie le propos de Bruno DEWAELE : "A présent que la Chine s'est éveillée, il n'est plus temps de... chinoiser !" - Propos qui se retrouve sur le blog du champion mondial d'orthographe et grand défenseur de notre langue nationale. Son oeuvre, en autres, consiste en la conception de nombreuses dictées thématiques.

  Lien vers le blog de Bruno DEWAELE :

http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/
  Lien vers sa chronique sur la Chine et "chinoiser" : http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2019/03/31/a-present-que-la-chine-s-est-eveillee-il%C2%A0n-est%C2%A0plus%C2%A0temps%C2%A0de-15934.html

 * Pour une conférence, je préparais un texte dans lequel j'ai tapé cette phrase : "le remplacement de tous les présidents des Institutions européennes".

 C'est alors que je me suis fait "chinoiser" par Microsoft (Office 365 Word en .docx).

 La phrase finie, les mots "tous les présidents" étaient soulignés d'une façon inhabituelle. Je suis allé voir quelle faute j'avais bien pu commettre.

  J'ai trouvé une boîte de dialogue en deux parties.

     * La première me disait : "abc - Langage non-discriminant" et m'envoyait vers la seconde.

     * La seconde m'a dit : "Envisagez de reconsidérer ce terme jugé sexiste" et m'a proposé à la ligne suivante : "toutes les présidentes et tous les présidents".

  Ma phrase évoquait Messieurs Antonio TAJANI pour le Parlement européen, Jean-Claude JUNCKER pour la Commission européenne, Mario Draghi pour la Banque centrale européenne (BCE), et Donald Tusk pour le Conseil européen. Nulle femme en vue !

  * Que nous arrive-t-il ? Je m'étais accoutumé à mettre des (e), des (es), à la suite de mots masculins pour entrer dans le jeu de l'écriture inclusive.

  Avez-vous mesuré les implications à moyen/long terme de cette "complexification" de l'écriture, de la lecture et de la mémorisation des textes.

 Curiosité aidant, je suis allé sur "Le conjugueur blog" où j'ai trouvé ces 3 règles : 1- "Mentionner par ordre alphabétique les termes au féminin et au masculin". / 2- "Utiliser un "point mlieu" (?) pour marquer le genre des mots. / 3- "Ne plus utiliser les majuscules de prestige à Homme ou Femme".

  Lien vers ce blog :

https://leconjugueur.lefigaro.fr/blog/ecriture-inclusive/
  Ces règles absurdes vont-elles m'obliger à ne plus considérer "mes amis", "mes collègues", les membres de l'EGPE Nord" comme des groupes homogènes, sans distinction de leur genre. Vont-elles m'obliger à les différencier en distinguant les hommes et les femmes ? Et quand mettra-t-on les hommes à droite et les femmes à gauche, ou vice versa ?

  La discrimination n'est plus limitée à l'exclusion, elle se constate aussi dans des inclusions forcées.


     Michel GRELIER, 01 avril 2019